Le développement des technologies liées au numérique à érigé l’apprentissage au rang de l’urgence quotidienne. Cela ne concerne pas uniquement les accessoires et les machines qui nous entourent. Cela concerne aussi notre manière de réagir aux évènements de notre entourage, de plus proche au plus lointain. Or, pour agir avec efficacité, nous avons besoin de développer de multiples habiletés.

Mais au-delà de la contrainte que chacun éprouve à la découverte d’un nouveau mode d’emploi, apprendre est devenu un “art de s’instruire par soi-même à tout âge de la vie”. À la fin du XVIIIème siècle, Condorcet, le père de l’instruction publique française, ne pensait sans doute pas que le paradigme qu’il avait énoncé pour élever les consciences citoyennes serait devenu une banalité en seulement deux siècles.

Internet met à notre disposition une encyclopédie vivante composée de ressources qu’aucune bibliothèque traditionnelle ne sera capable de réunir et d’organiser. Cela ne veut pas dire que nous n’avons plus besoin des bibliothèques… Ce savoir est construit par des millions de volontaires du village global mondial, et s’alimente en permanence sous la forme de textes, de photos, de vidéos, de jeux, d’animations en tous genres sur des plateformes numériques. Bien entendu, ce déploiement généreux du “faire savoir” ne va pas sans risque.

La plateforme de formation de nidz.fr est un outil de consolidation des pratiques locales d’engagement des citoyens. Elle s’appuie sur les programmes officiels de formation des bénévoles et des professionnels qui interviennent dans l’organisation de la vie leur quartier. Elle propose des parcours mixtes (présentiels, e-learning, travaux dirigés, suivi en alternance, exercices, certifications) à ces étudiants.

Le programme de formation définitif sera publié au cours de l’année 2020.